vendredi 2 janvier 2009

Parade de la nouvelle année

C'est une parade pour toutes les associations voulant montrer ce qu'ils ont appris à faire, il se déroule dans la "ville de Westminster" qui est l'un des "borough" de Londres, un entre trente deux en tout je crois. Un des plus vieilles et les plus centrales. Il n'y a que le City qui a le droit de l'appellation ville et pas seulement "borough".

Je ne savais pas, mais non seulement Londres à un Maire, mais chaque arrondissement (borough) aussi, celle de Westminster, une femme, s'appelle quand même "Lord Maire" et a le droit de se promener, au moins pendant une parade, dans une calèche, pendant que les autres Maires des arrondissements (grands des fois comme un province en France) étaient sur un bus ouverte en saluant les gens tout autour et même ceux dans les fenêtres.

Ce n'est pas très important, sauf que je dois apprendre un peu sur les habitudes et la culture d'ici. La parade s'est ouverte, en lisant un lettre de la Reine, puis un de la Maire qui était la hôte de l'évènement.

En plus de donner l'occasion à divers associations à démontrer ce qu'ils savent faire, c'est aussi l'occasion à demander de l'argent des gens qui viennent regarder, très discrètement et sans insister, pour divers causes que ceci soutiennent. N'importe qui ne peux la faire: il faut qu'ils soit approuvé.
Parade London Center_0032
En plus des londoniens, il y a eu aussi quelques associations venant de Amérique, et des autres pays à travers le globe. Mais la plupart étaient d'Angleterre, et pas mal assez jeunes des divers origines.

Angleterre était coloniale, longtemps, avec une longue tradition à laisser entrer tous provenant de ses colonies, et encore plus ouverte vers eux aujourd'hui. Probablement, c'est la raison qu'il ne fait pas partie d'espace Européenne, de libre circulation tout à fait.

Je suis allée en bus et métro, direct Westminster (près du parlement), plus qu'une heure avant que la parade commence. De l'expérience, je sais que c'est plus facile à prendre des photos des gens costumés, pendant qu'ils attendent à défiler que pendant la parade.

J'avais raison.
Parade London Center_0121
Des gosses habillés comme des personnages Dickens (un peu à la Gavroche), aux orchestres en tenus militaires festives, à vieilles en tenu des rois et des reines de plusieurs siècles en arrière, des gens sonnant la cloche ou des voitures divers datant certaines de la deuxième guerre mondiale, il y eu de choix et quoi prendre en photo.
Parade London Center_0167
Une mine inépuisable, pour un photographe, et bien sûr, je n'étais pas la seule à prendre des photos, ces jours, nous sommes de plus en plus avec cette passion.
Parade London Center_0090Horse Guards & museum_0195
Une fois que j'ai eu ma 'pleine' j'ai décidé à suivre la trace où la défilé ira plus tard et je suis arrivée vers le Trafalgar Square, en passant, derrière le musée des Cavalier de la Garde Royale. J'avais trouvé un coin de rue sans trop de monde: j'avais une place extra pour les voir venir.

Pourquoi j'ai voulu alors "autre chose"? Pourquoi je n'ai pas eu la patience à attendre, malgré le froid il ne gelait pas. Après seulement sept minutes, je suis partie, vers le Trafalgar Square où les gens étaient si massés les uns sur les autres que je n'ai vu que le bout tout en haut de certains.

En tout cas, décidant que j'ai assez des images, assez des choses en moi pour une journée, je me suis dirigé vers la gare, pas loin de là. Bien, sur la route j'ai tombé sur une librairie ouverte qui avait 'trois livres pour le prix de deux" et je n'ai pas résisté à m'acheter quelques "bestsellers".

Je suis revenue vers moi avec trois livres et et plus de cent photos.

Train et bus pour revenir, il était deux heures déjà, je me suis arrété et pour 5 livres je me suis offerte une très bonne déjeuner de 1e janvier, un plateau avec sept légumes et roti d'agneau, accompagné par thé blanche (dilué avec du lait). Très "british"!

Je ne suis pas sûre encore lesquelles des images mettre ici, ce qui est sûre c'est que je devrais apprendre avoir plus de patience. Une fois que je trouve quelque chose de bonne, ne pas aller aussitôt ailleurs, je crois que c'est une des leçons les plus importante pour cette nouvelle année pour moi.

L'autre c'est que nos choix ont des raisons, des fois peut être plus profondes que nous savons et que les rencontres un à un ou un petit groupe et moi sont plus satisfaisants pour moi que les défilés avec mouvement et musique. Je ne dois pas, ne devrais pas regretter ce qui n'était pas, mais juste me réjouir ce qui est ou était dans ma vie.

4 commentaires:

  1. audrey et ses jujusjanvier 02, 2009

    je viens de découvrir votre blog par hasard et je trouve celà très bien et étonnée qu'à votre age vous écriviez un blog, ma grand mère ne saist meme pas se servir d'un ordinateur...rire

    http://lepititniable.monbebeblog.com/

    RépondreSupprimer
  2. Ma chère Julie, je suis heureuse de t'avoir lue sur mon ancien blog, tes partages me font toujours plaisir car ils viennent du coeur et je suis vraiment heureuse de te connaitre. Cela me fait du bien de te visiter ton blog. Il est beau il est riche et me rappelle des souvenirs.
    A Audrey, et ses jujus.. Eh oui, elle est formidable, Julie !
    Je te fais de grosses bises (pas très british tout ça...) et souhaite une bonne année.
    Comme j'aimerais te rencontrer !

    RépondreSupprimer
  3. merci de nous faire participer à cette belle parade

    RépondreSupprimer
  4. Merci Julie
    A mon tour de vous souhaiter une excellente année 2009 !

    RépondreSupprimer