mardi 12 décembre 2017

UNE PERLE DE JEAN D'ORMESSON

Billet d'humour de Jean D'ORMESSON
Que vous soyez fier comme un coq
Fort comme un bœuf
Têtu comme un âne
Malin comme un singe
Ou simplement un chaud lapin
Vous êtes tous, un jour ou l'autre
Devenu chèvre pour une caille aux yeux de biche
Vous arrivez à votre premier rendez-vous
Fier comme un paon
Et frais comme un gardon
Et là ... Pas un chat !
Vous faites le pied de grue
Vous demandant si cette bécasse vous a réellement posé un lapin
Il y a anguille sous roche
Et pourtant le bouc émissaire qui vous a obtenu ce rancard
La tête de linotte avec qui vous êtes copain comme cochon
Vous l'a certifié
Cette poule a du chien
Une vraie panthère !
C'est sûr, vous serez un crapaud mort d'amour
Mais tout de même, elle vous traite comme un chien
Vous êtes prêt à gueuler comme un putois
Quand finalement la fine mouche arrive
Bon, vous vous dites que dix minutes de retard
Il n'y a pas de quoi casser trois pattes à un canard
Sauf que la fameuse souris
Malgré son cou de cygne et sa crinière de lion
Est en fait aussi plate qu'une limande
Myope comme une taupe
Elle souffle comme un phoque
Et rit comme une baleine
Une vraie peau de vache, quoi !
Et vous, vous êtes fait comme un rat
Vous roulez des yeux de merlan frit
Vous êtes rouge comme une écrevisse
Mais vous restez muet comme une carpe
Elle essaie bien de vous tirer les vers du nez
Mais vous sautez du coq à l'âne
Et finissez par noyer le poisson
Vous avez le cafard
L'envie vous prend de pleurer comme un veau
(ou de verser des larmes de crocodile, c'est selon)
Vous finissez par prendre le taureau par les cornes
Et vous inventer une fièvre de cheval
Qui vous permet de filer comme un lièvre
C'est pas que vous êtes une poule mouillée
Vous ne voulez pas être le dindon de la farce
Vous avez beau être doux comme un agneau
Sous vos airs d'ours mal léché
Faut pas vous prendre pour un pigeon
Car vous pourriez devenir le loup dans la bergerie
Et puis, ç'aurait servi à quoi
De se regarder comme des chiens de faïence
Après tout, revenons à nos moutons
Vous avez maintenant une faim de loup
L'envie de dormir comme un loir
Et surtout vous avez d'autres chats à fouetter.

vendredi 13 octobre 2017

Ce blog qui attend

Un blog qui attend? Attendre, qoui? Attendre à réssurgir, à reprendre.

Pas encore, pas maintenant. Le jour viendra.

J'habite depuis 9 ans maintenant à Londres, mais je ne me suis sentie aussi "française" que depuis ces dernières mois, le "Brexit". L'avenir devient de nouveau uncertains devant moi. On verra.

Pour le moment, mes jambes me portent pas très bien, mais j'ai réussi de sortir il n'y a pas si longtemps, allant au Consulat Française de Londres: j'avais besoin d'un certificat prouvent que je suis encore en vie!

Je suis allée en taxi, horrible emboutaillage: une heure et demi! Donc, j'ai décidée revenir avec transports communs. Un peu de marche, le métro South Kensington pas loin du Consulat.

Pas d'emboutaillage en métro! je me suis dit. Changement de ligne au centre était facile, des escalateurs. Second train, me dépose pas si loin de chez moi.

Un taxi? 10 pounds. J'ai un abonnement d'utiliser métro, bus et trains autour de Londres sans payer. Autant prendre le bus. D'accord, mais je commencais de sentir mes pieds, mon ancle gauche et genoux. J'arrive près de chez moi, mais encore à marcher!

Je suis revenue, ok, mais... la nuit, mes pieds, jambes, tout a protestée.

Quand même, ce qu'on utilise pas... donc je suis allée au docteur, une semaine plus tard à pieds. J'ai du m'arrêter vers le fin, prendre des antidouleurs que j'avais oubliée à prendre avant partir, rester un peu. Je suis arrivée à temps au cabinet medical!

A temps? Alas, c'était 24 heures en avance!

J'ai découverte ce jour: un station avec bus, moins de marche! Mais sortir, me permet de prendre des photos et l'automne est belle autour de moi.

dimanche 28 mai 2017

Je vais tâcher d'écrire une fois par semaine

j'ai commencé un blog nouveau, PathwaysExperience.blogspot.com et depuis trois semaines j'écris jour à jour: quelle joie!

je me suis rappelée combien c'était bien d'écrire ici à vous, et même si je suis loin, à Londres depuis huit ans maintenant, et marche pas très facilement, je suis très active sur le web

"vivre, tant qu'on vie"

pas trop des images de dehors, mais ces temps-ci mes tomates variés ont plus à beaucoup

on peut trouver toujours des choses à s'en rejouir!

jeudi 4 mai 2017

Avant elections, reflections

Nous devons tous et toutes aller voter, cette fois-ci encore plus important!

Comme enfant des plusieurs pays, je me sens encore plus Européenne, cette fois-ci.
Comme ayant vécu la deuxième guerre mondiale, je veux tout faire pour éviter un troisième.
Comme membre de EU je me réjouis de la paix, qui parait "normal" au plus jeunes.

Je me prépare pour dimanche.

Habitant pour le moment dans ce Londres qui se prépare de voter de nouveau le mois prochaine et sortir de l'Europe à cause de mauvais propagande, écoutant tout ce qui se passe aux états unis avec divisions entre gens de plus en plus accentué, mon estomac se serre en pensant à mes petits enfants.

Nous avons créé un club spécial, mondial à l'intérieur de Toastmaster, on se réunit et raconte des histoires personnelles, on se rend compte à chaque fois qu'on a tellement plus qui nous réunit!

Je n'ai plus 70 ans, même pas 80, bientôt je serais 83 mais - au moins à travers l'internet - je tiens encore la route et oui, il y a de la vie aussi après 82 ans!

dimanche 1 janvier 2017

Bonne année 2017

Quelle décisions pour la nouvelle année? Quel plans?

Je vais regarder mes passions et les possibilités s'offrant cette année.

Dans le cadre de Toastmasters, il va avoir une nouvelle programme à partir de cette année, je vais aider à l'établir dans des clubs autour de moi, et tâcher de l'apprendre aussitôt que possible.

Je vais faire tout pour que le club "raconteurs" se développe et tous apprennent davantage.

Je vais tâcher de recommencer le cycle Artist's way de nouveau.

Mais surtout, tirer des conclusions sur ce qui approche et ce qui différencie trois choses qui parraissent au dabord différents: Photographie, Raconter histoires personnelles, Faire rire en public. J'ai apprise des toutes les trois des choses que j'ai pu prendre dans l'autre, transporter, des fois même sans me rendre compte aussitôt.

Tant que ma santé me permet cette année, je vais tâcher de les décrire, d'en parler, les montrer.

jeudi 29 décembre 2016

Comment on se comport sous la pluie

Dancing in the rain in May

https://www.flickr.com/photos/joyoflife/sets/72057594122256256 mieux voir la journée

2006 Argenteuil sur Seine, 1 Mai - la pluie n'a pas interopue la fête. Sur ses épaules la pluie dégringollait, elle continuait à danser Can Can de plus en plus fière.

Je m'en suis souvenue en lisant ce matin dans un roman "c'est comment on boîte dans les mauvais temps compte davantage que la façon qu'on glisse dans les bonne temps".

mercredi 21 décembre 2016

Fin d'année s'approche

Avec la fin d'année, s'approche aussi le 26 Décembre.

En Angleterre "boxing day", jour férié pour donner des cadeaux à ses employés.

Pour moi, l'anniversaire de naissance de maman.

Je n'achète plus des cyclamens depuis trois ans à maman, qui hélas m'a quitée quand j'étais que 26.
Je parle toujours avec elle, j'écris dans mon journal, je lui raconte mon année.
Je sais qu'elle aurait eu du joie de tous mes petits réussites et donc je mets mes problèmes un peu plus loin, mais j'en parle dans mes journaux des deux.

Cette année, j'ai eu pas mal d'opérations 4 sur le nez (deux biophies et deux pour sortir le cancer) et un sous le genoux (qui s'est infecté et durée 50 jours au lieu 5 à se refermer) et un os cassé sur mon pied gauche. Et oui, aussi une opération de gyngie, au début d'année pour sortir deux résidu des dents.

Pour l'autre côté, deux compagnies de films m'ont filmé, l'un pour une film télévisée - mais ma partie finalement était courte dedans - et l'autre pour une vidéo de 5 minutes, payée, mais ils ont été cinq à filmer pendant trois jours à 5 endroit différent. Toutes les deux beaucoup de travail, peu résultat d'après moi. J'étais plus fière de deux pages écrits sur ma vie dans le magazine Toastmasters en Juin et deux photos de moi dans un article sur des club en ligne en Décembre.

Le mieux étaaient les ateliers que j'ai réussi à offrir à trois endroits très différents sur humour. La meilleure du tout c'était l'été : quantre de mes petit-fils et ma belle fille, ayant participé à trois performance comédie que j'ai offert, tous très réussis.

En fait, de ce que je suis la plus contante est que j'ai réussi à créér, avec une équipe formée par moi, un club en-ligne (en anglais et toastmasters) spécialisé à raconter des histoires et apprendre comédie. On se rencontre deux fois par mois, et nous sommes plus de vingtaines de partout le monde. Oui, ceci je pourrais la raconter à maman en détail, long et large!

En n'ajoutant que court "et cela, malgré des problèmes de santé"...