samedi 10 mars 2007

Les musiciens sont revenus!

J'ai habité 23 ans sur le Butte Montmartre, derrière le Sacré Coeur, tout près du Château d'Eau et l'unique pharmacie du "village". Dans ce temps, pas mal des changements y ont eu lieu.

L'unique épicerie a donné place à une nième boutique des souvenirs, trois différents pharmaciens se sont succédés, les peintres ont dû obtenir un permis pour utiliser la place de Tertre et les arbres de la place ont été abattus, les dernières bidon maisons ont disparue.

Les dessinateurs, sans permis eux, ont envahis la place de plus en plus et surtout l'hiver, puisque l'été, au lieux des arbres ils ont mis des restaurants au milieu de la place.

Le pire, vers la fin, c'était la disparition des musiciens. Que de plaisir et confort j'avais tiré avant en écoutant dans un coin de rue un violoniste hongrois, et autrefois, regardant et rêvant devant l'église Saint Pierre (qui était là longtemps avant le Sacré Coeur) jouer de l'orgue de barbarie, ou un accordéoniste place de Tertre: la musique m'enchantait à chaque fois.

Puis, soudain, la musique c'est tue. Remplacé ensuite par des mimes - oh non, ce n'était pas du tout la même chose!

J'ai appris ensuite que certains habitants gênés par la musique répétitive devant leur maisons sont allés au tribunal et ont réussi obtenir des amendes contre les (ou un) musicien. Un précédent. Les autres ont eu peur. La musique s'est tue. Quelque chose manquait dans l'atmosphère de la Butte.

En regardant mes photos ce matin, prises il y a deux jours sur la Butte, je me suis rendu compte que j'en ai plusieurs musiciens entre elles. Un harpiste, un violoniste, et comme vous avez vu sur l'image de début de cette note, un couple : guitare et accordéon.

Il y a de nouveau de musique sur la Butte!

5 commentaires:

  1. un village sans musique n'est pas tout à fait un village, et je vois qu'elle est revenue ! bon début de week end Julie

    RépondreSupprimer
  2. Et en avant la zizique ! C'est vrai qu'elle fait du bien par où elle passe. Ce tantôt je fais la saltimbanque. Bises fortissimo

    RépondreSupprimer
  3. Envoyer un violonniste au tribunal ... comment oser l'imaginer !

    Dans le même esprit, avec vous lu sur mon blog que des riverains avaient attaqué le carnaval de tenerife (3eme mondial derriere rio et venise) car cela faisait du bruit le soir ? Ils ont bien failli gagner et obtenir l'interdiction des festivités ... heureusement un juge a eu un poil de jugeotte supplementaire en appel !!!

    RépondreSupprimer
  4. mamounettemars 10, 2007

    Quelle chance ! Lorsque je vois des musiciens de rue je leur laisse toujours la pièce car eux au moins ils nous donnent du plaisir tout en nous montrant qu'ils se donnent de la peine. Bon week end et douces journées.

    RépondreSupprimer
  5. En Israel il y a pas mal de musiciens de rue russes qui ont beaucoup de talent.

    RépondreSupprimer