lundi 12 mars 2007

Le contact humain

Voilà mon portrait préféré, en réalité juste une partie de la première image que j'ai pris de lui. Ce n'est pas une visage tout repos, pourtant je ne suis pas la seule de le trouver attirante. J'ai l'impression que l'homme était aussi, quelqu'un d'ambigue mais intéressant.

Pendant deux heures presque, je me suis baignée hier dans une atmosphére des relations chaudes humaines. En fait, je viens de réaliser, c'est de cela que j'ai le plus besoin. Ce qui m'attire aussi probablement de prendre des portraits, de m'approcher des gens. Déjà, dans le café j'étais bien acceuillie, le propriétaire m'a permis de prendre une photo de lui

Puis l'homme qui lisait son journal, puis la dame "pas bien coiffé pour la photo" d'après elle, qui m'a conseillé d'aller voir le brocante "pas loin et intéressant".

Ensuite, le couple des touristes d'Israel : nous avons fait des photos les uns aux autres avec les appareils de l'autre devant un autre café. Et finalement, pendant encore plus long temps, les divers brocantes qui se sont prêtés avec compréhension au jeu et cela je lis ce matin de plusieurs de leurs regards.

"Je te comprends, je t'admets, vas-y" parait venir de leurs visage encore ce matin vers moi. Peut-être le maraton aurait été un bon sujet et mes "coflickerites" aussi, mais hier, pendant quelques minutes les allées des brocantes et leurs divers stands, les gens rencontrés, c'était le paradis pour moi.

Je ne me suis rendu compte jusque ce matin, combien j'étais assoiffé de contact direct et de compréhension.

3 commentaires:

  1. ce contact humain qui manque tant à tous ceux qui ne restent que devant leur écran, comme je te comprends Julie, c'est si intéressant !

    RépondreSupprimer
  2. Je trouve ce portrait assez viril, peut être que les hommes virils sont tes types préférés ?

    Sinon j'aime aussi prendre des portraits comme tu as dû voir sur mon blog, et pour les mettre en valeur j'utilise un grand angle.

    RépondreSupprimer
  3. mamounettemars 14, 2007

    Beau portrait de l'homme qui porte sa vie sur son visage. Yeux clairs, doux, regard triste plein d'humanité. Bravo Julie et félicitations pour tes livres d'images.

    RépondreSupprimer