lundi 21 mai 2007

A Vaux le Vicompte, ensemble

J'ai trouvé, avec beaucoup des difficultés, l'église Saint Suplice, cachée par des nombreux sens interdits. Il pleuvait.

Dans l'église, j'ai trouvé Andrew de New Orleans, maintenant à Baltimore. Dommage qu'un si beau jeune garçon préfère les hommes. Une sourire radieux, quand il m'a reconnu. Nous nous sommes déjà "fréquentés" sur la site Flickr.

Il adore la France et Paris: "je suis déjà venu vingt fois!" me dit-il, "et un jour, je vais m'établir au sud de la France".

Quelques minutes plus tard, nous avons rencontré David. Il vit dans une petite ville près de Chicago, nurse des gens perturbés mentalement et papa d'un garçon de dix ans. Une sourire chaud aussi. Tous le monde que j'ai rencontré, jusque maintenant, après les avoir fréquenté sur Web, connu à travers les blogs ou la site image, était des être intéressants et très agréables.

Je leurs a montré Vaux le Vicompte. Nous avons eu du mal a le trouver, comme il est perdu dans les champs, pourtant pas loin de Melun. Le château vaut la visite. J'étais trop fatiguée ensuite pour le jardin, une autre fois peut être.

Andrew a déjà était là, il y a dix ans, moi je l'avais visité il y a trente ans ou davantage. Ils ont ajouté la visite des étages et des sous sols depuis et pas mal des objets et chambres comme la chambre de bains d'autrefois.


Vaux le Vicompte S-09
J'ai trouvé pleine des détails, qui m'ont fait rêver, là.

Après deux heures de visite, affamés, nous avons pris le premier restaurant trouvé... un MacDo. Mal mangé, mais nous sommes partis sans avoir faim. Je me suis souvenu du fantastique hamburger mangé récemment dans un restaurant modeste, sans renom. Oh, le renom!
Et ce ne sont que les écuries, ici, en deux jours j'aurais mis toutes les images.

J'ai laissé Andrew près du Marais, il est infatigable découvrir Paris et ses environs et assoiffé de la France.


David, a préféré descendre près du Louvre.

Ils ont trouvé à travers le Web des chambres à louer par semaine, chacun dans une autre part de centre de Paris. Entendez Paris avec un grand P! Ils économisent toute une année pour se payer le voyage et quelques jours de séjour ici.

Et ce matin, je viens de recevoir un email d'un couple qui arrive à Paris de Boston à la fin de mois. Je n'étais jamais si demandé, si gâté en fait par les gens qui veux bien me rencontrer! Ils ont raison, fin mai, début juin sont de magnifique saison pour visiter Paris.

7 commentaires:

  1. heure-bleuemai 21, 2007

    Il pleut tous les jours sur Paris en ce moment, ce n'est pas désagréable pour nous mais les pauvres touristes !!!

    RépondreSupprimer
  2. oui, mais la pluie n'est pas forte, s'arrête de temps en temps et le soleil va revenir!

    en tout cas hier, il a plu le matin et pendant qu'on sortait pour aller vers le Chateau il s'était arrêté, tout l'après midi c'était gris mais nous n'avons pas été mouillés

    Heure-bleu, selon notre nature, on peu aussi voir le ciel grise et triste que le soleil qui apparait ensuite, il ne pleut autant a Paris que c'était écrit dans mon livre lu encore en Roumanie sur Paris.

    RépondreSupprimer
  3. Et puis, j'aurais dû ajouter, même paris sous la pluie est intéressante! j'ai pris hier trois images d'un très sympa nettoyeur de rue, mais aussi des canards devant le Saint Suplice! (même si l'image n'était pas great, leur souvenirs me restent)

    RépondreSupprimer
  4. Comment fais-tu pour faire ces rencontres ? Tu les connaissais déjà ?

    RépondreSupprimer
  5. Tu vois bien Julie que tu n'es jamais seule ! c'est super, bravo pour tous ces contacts, le monde est à portée de main ...

    RépondreSupprimer
  6. bérangèremai 21, 2007

    J'ai beaucoup aimé ton post d'hier, ma fille est vietnamienne alors, tu penses les sourires lumineux, je connais;...

    RépondreSupprimer