dimanche 13 mai 2007

Rose fanée

Ce qu'on n'a pas, ce qui manque, ce qui s'en va peut aussi avoir son charme, non seulement la jeune rose en bourgeon, la jeune femme pleine d'énergie.

On peut trouver quelque chose attirant, dans l'un comme dans l'autre. Ici, dans une rose fanée, là dans des fillettes de huit ans avec des dents des lait tombés, souriantes sans aucun complexe au caméra.

Nous voudrions apparaitre à notre mieux, ce n'est pas une mauvaise idée, mais certains imperfections peuvent aider à faire passer des messages même davantage.

J'ai commencé une série des photos "nature morte" inspirés par un livre que je viens de recevoir. Livre qui m'a déplu au premier d'abord, puisque toutes les images sont en blanc et noir, et souvent étranges. Mais chaque chose peut inspirer, et voilà ma rose fanée est arrivé de ces images. Une des dizaines tirés des trois roses en tout environnement et lumière et angle.

Demain, ma petite fille aura 8 ans!

Il y a huit ans seulement, nous allions l'admirer à l'hôpital et féliciter les heureux parents. La maman, fatiguée de l'accouchement, mais déjà rayonnante. Le père fière, déjà changeant le bébé. Le minuscule chou qui lentement, ouvrira ses yeux, apprendra à boire du lait, a ramper, manger des livres d'abord, pour ensuite les dévorer.

Que des étapes pour arriver à huit ans!

Je ne me souviens pas exactement d'elle, mais tout à fait de ma fille: elle avait sa personnalité d'aujourd'hui dès les premières jours. Bien sur, ce qui se passe autour influence aussi, mais pas seulement.

Je ne sais pas si vous avez aimé la rose, mais je suis presque sûr que vous allez aimer celle-ci, prise vendredi a la sortie d'école.

Ce qui leur "manque" (pour le moment) leur confère aussi un charme indéniable, n'est pas?

1 commentaire:

  1. heure-bleuemai 14, 2007

    Elles sont des roses en devenir, et elles ne faneront pas si vite..

    RépondreSupprimer