vendredi 25 mai 2007

Rencontre

Je n'ai pas résisté hier à m'arrêter devant ces tables rouges, tout prêts pour accueillir des gens. Il y eu plusieurs, certains perdus au loin, et je n'ai pas observé sur le champ les verres et salières se reflétant sur la surface.

J'espére que M. n'aura pas de difficulté à utiliser l'appareil photo acheté hier, mais je crains tellement que sa mémoire n''est plus ce qu'était avant. Je voulais vous parler ce matin (et je ne suis réveillée qu'à 5 et demi, d'un autre jour.

J'avais été invité par un blog-pote chez elle, manger vite puis se promener. Je suis arrivée sur place une heure d'avance.

Que faire? J'ai pris des photos des gens rencontrés. J'arrive presque pas à croire quand non seulement ils acceptent avec un sourire, ils me remercient même.


Enfin, l'heure s'approche, je vais à l'adresse indiqué et fait le code qu'on m'a dit au téléphone. Rien. Oh, ce n'est pas le bon numéro! Je cherche la bonne maison: pas des codes là, ni le nom indiqué. Et si j'essayais la maison à côté? Des codes, mais pas le bon. Paniquée, je vais de maison en maison sans succès.

On m'a indiqué un mauvais code?

Je vais à la boulangerie demander un annuaire téléphonique. "Nous n'en avons pas!" Vers la sortie, un homme sympa m'offre utiliser son téléphone portable, mais je n'ai pas le numéro: on ne me l'a pas donné. Pourquoi?

On ne veut vraiment pas me rencontrer?

Je commence à avoir des doutes. Pote ou non, je suis venue jusqu'ici, je me suis déplacée, moi. Je prends en photo les maisons et quelques boutiques pour prouver de ma bonne foie. Je suis venue au rendez vous, mais ce n'est pas où l'on m'avait indiqué!

Avant de partir, je demande aussi dans un restaurant, "non" mais ils me permettent à faire une photo d'eux. Un peu plus loin un pharmacie: ils devrait quand même avoir une annuaire.

Leur annuaire est de 2005, trop vieux. Mon blog pote n'y figure pas.

- Ils sont arrivés depuis moins d'années ici, je dis au pharmacien.

Il me regard, longement, est ensuite ouvre son ordinateur.

- Ce n'est pas le bon numéro!

- Je sais que ce n'est pas le bon, j'ai cherché autour aussi.

- Ce n'est pas le bon côté....

Finalement, il se décide et me dit le numéro.


Je n'ai pas manqué mon rendez-vous finalement.

Conscient ou inconscient, le numéro qu'on ma annoncé par téléphone n'était pas le bon, le déjeuner n'était pas cuit ou je n'étais pas vraiment attendue. Mais après quelques minutes, le gène disparu, elle me sourit avec une vraie chaleur. Tellement plus important qu'un déjeuner prêt ou un numéro juste!

Après quelques heures, restaurant, banc et promenade, mais surtout discussions, nous sommes parties l'un de l'autre décidées de nous rencontrer encore.

J'ai trouvé un vrai pote, une nouvelle copine!

4 commentaires:

  1. eh bien voilà une histoire qui se termine très bien !!!!

    RépondreSupprimer
  2. heure-bleuemai 25, 2007

    Je vais t'envoyer un mail ce soir et je regrette encore mon erreur de clavier.
    Bonne journée Julie

    RépondreSupprimer
  3. Bien sûr, tout est bien qui se termine bien, et en plus, il m'a donné occasion d'un récit (que j'espère) intéressante ou amusante. Mais aussi à un rencontre fascinant avec un autre beaucoup moins éloigné de moi que je croyais.

    RépondreSupprimer
  4. Tu m'etonnes toujours toi et tes rencontres journalieres le long du blog. Une fois j'avais donne rendez-vous a un email pote et j'ai fais une erreur dans mon no. de telephone. Mais tout s'est tres bien termine et nous sommes meme devenus de grands amis.

    RépondreSupprimer