mercredi 30 mai 2007

Faubourg Saint Antoine

Après trois jours seule à la maison, je me suis décidée subitement hier matin. Je voulais aller à Paris, près du métro Ledru Rollin. Finalement, j'ai décidé d'y aller en voiture. Il y a un parking tout près de là, même si assez cher, c'était juste pour une heure ou deux.

La station de métro se trouve à la frontière entre le 11e et 12e arrondissements de Paris, dont les passages je voulais découvrir. Le passage de la Main d'Or ne m'a pas emballée, mais j'ai tombé avant sur un autre petit passage avec une portugaise querelleuse, qui est devenu sympa a force de parler avec elle. Et finalement, même posé pour moi.

En sortant de la Main D'or j'ai rencontré deux gars sympa qui ont vite pris cette pose et se sont laissés prendre volontiers et avec des grandes sourires, ensuite je suis entrée dans une boutique intéressant vendant des franges des rideaux sophistiqués.

Que ne peut-on trouver Faubourg Saint Antoine!

En passant l'autre côté du boulevard, je suis tombé sur le marché coloré, sympa et en sortant, des petits boutiques amusants.

Comme cette boutique vend des accessoires "pour la fête des mères" pour le moment.

J'ai bien utilisé mon temps, en faisant une centaine des photos. Je suis le plus contente finalement des deux hommes rencontrés au début, et ces autres sortant probablement des discussions de travail, allant à déjeuner, en passant devant ma voiture sur le Champs Elysée.
Il y a de mouvement, de la vraie vie en elle. Ce n'est que le reste des images sont mauvaises, mais j'aime bien les gens.
A partir de demain j'aurais plein, plusieurs rencontres en perspective avec d'autres photographes flicker et un groupe des danseurs folkloriques arrivant de la Roumanie que j'accompagnerai ce weekend qui sera bien chargé. Je ne pourrais me plaindre d'être seule, au contraire.

Est-on jamais contente? Finalement, j'aime autant la solitude que rencontrer des autres. Chacun ayant son propre charme, différent. Je ne résisterai pas avoir tout le temps seulement l'un d'eux.

3 commentaires:

  1. pour les passages de mon ancien quartier il fallait venir 25 ans plus tôt

    RépondreSupprimer
  2. il est vrai qu'il est nécessaire de pouvoir s'isoler parfois pour se remettre de trop de rencontres, c'est du moins mon cas, mais quel plaisir néanmoins de découvrir les autres !

    RépondreSupprimer
  3. heure-bleuemai 30, 2007

    Le 20ème arrondissement est plein de passage, parfois on se dirait à la campagne mais maintenant ils sont fermés au public même la journée...

    RépondreSupprimer