jeudi 18 décembre 2008

Saint John's repas et ensuite

En fait, même si c'était intéressante et utile en enseignements et même un rencontre et discussion avec le prêtre anglicane de la paroisse, jeune, marié avec deux enfants et qui m'a invité à passer le repas de midi de Noël avec sa famille et m'a raconté de son voyage en 1991 en Roumanie, y aller était une erreur de ma part.

J'avais lu sur un papier qu'on m'a donné la semaine dernière "Repas mercredi midi avec ceux ayant Freedom Pass". Pour moi, cela disait "Repas des Seniors", comme tous après 60 ans peuvent l'avoir et circuler librement à Londres de 9h de matin à 4h le lendemain;

Pour le moment le matin de 4 à 9 non, je dois payer quand je vais tôt à la piscine: comme aujourd'hui, je suis allée finalement, c'était divine et presque personne n'y était. J'avais une ligne rien que pour moi.

Revenons au repas, il n'y avait que des pauvres seules et pas les autres seniors. On ne me l'a pas dit quand j'ai exprimé le désir à participer. Ce n'était pas du tout comme les grandes repas d'Argenteuil, où 6 fois 600 sont accueillis en pompe. C'était un petit repas à petit budget, dinde reconstitué et gâteau ultra sucré... Mais il y a eu prière, chantes de noël et un prêtre nous demandant de l'histoire de Noël lequel est notre personnage préféré.

Le sien, est Joseph, dont on parle presque pas dans le bible... Il nous a dit même des blagues: et si les rois mages étaient des femmes? Bon, ensuite, bien sûr, il est revenu à la naissance et au personnage principal.

On parle de Vierge Marie, même chez les anglicanes, dans la religion Calviniste, on disait seulement, Marie, la mère de.... et ce n'était pas le Saint Esprit qui mettait l'enfant dans son ventre, mais elle avait été visité par Dieu même.

Je ne sais pas si je vous avais jamais raconté, mais le plus j'étais impressionnée à Nazareth, où dans une église il y a des tableaux arrivés de tous les pays et continents, avec Marie et son bébé. L'une noir, l'autre en habits Mexicaines comme les danseurs de flamenco etc. C'était impressionnante!

En fait, ce n'est que parce que beaucoup plus tard le centre d'église catholique se trouvait à Rome, qu'on imagine Marie souvent une madone italienne, n'est-ce pas? Grâce aux peintres commissionnés pour la peindre tel.



Je viens de lire dans le blog de Gelzy, de magnifiques vers "je me suis cherchée" et depuis un temps, je me cherche dans tout qui m'entoure et se reflète en moi. Bien sûr, les feuilles d'automne, s'accrochant encore avec leur dernier souffle et force aux arbres presque vidés, mais aussi dans l'odeur de sapin provenant chez moi d'un bombe 'odeur de noël' que j'ai acheté il y a peu de temps.
Branche de sapin Macro
Et le branche brillant au soleil derrière l'immeuble hier, sur la route de retour. Voilà un bout prise de près: depuis que je prends des photos je regards plus près ce qui se passe autour de moi, je m'arrête davantage à regarder.

Je me cherche dans pleines des choses qui m'entourent.

2 commentaires:

  1. J'étais cet été à Nazareth, je vois très bien de quelle église tu parles. Je qui m'avais le plus impressionnée, c'était un tableau de la vierge à l'enfant japonais. Elle était si inattendue, et si universelle à la fois...

    RépondreSupprimer
  2. andrée wizemdécembre 19, 2008

    sans doute que ces personnes partageant un repas ont été heureuses de ta présence nouvelle...

    maintenant je ne doute pas que tu vas trouver un lieu chaleureux pour marquer noël...au hasard d'une ballade peut être...

    bonnes fêtes...

    RépondreSupprimer