mercredi 26 novembre 2008

Andrée et Solange

Je ne sais pas que faire avec le temps le matin,

Cela fait deux heures que je suis sur le Web. Je suis arrivée avec l'intention de commencer ce note, et en suivant mes e-mails et les commentaires sur les images, les rendez-vous proposés, ainsi de suite, je me suis égarée, pourtant, je n'ai pas encore répondu à tous!

Il y a quatre ans, en commençant ce blog, (bientôt quatre ans), j'écrivais chaque mois au moins un note sur un autre blog découverte, un autre être avec qui j'avais fait connaissance à travers le web.

Ce matin, je voudrais parler des deux blog où j'ai trouvé des poémes et photos, mais surtout, non pas surtout, en plus, des résonances et commentaires qui m'ont touchée beaucoup. Qui ont compté, enchanté.

Résonances de ce qu'elles publient et aussi en comment elles suivent ce que j'écris.

Andrée, plus artiste plastique que moi, m'a laissé un commentaire analysant comment ses yeux se sont promenés, comment on "lit" les images que j'ai publié il y a deux jours.

"je vois ce que tu cherches avec la circulation du regard dans la photo...
les trois photos illustrent bien cette préoccupation...

dans la première cela circule entre nous et le sujet et avec les formes en arabesque de l'écureuil...
dans la deuxième on entre directement en lien avec le regard du personnage central et cela circule par le regard échangé entre les deux autres personnages...de plus le nombre impair semble toujours plus interessant en tout ...ça met du mouvement...

dans la dernière c'est un peu la photo dans la photo...le photographe en lien avec le modèle...les échanges entre les personnages de gauche et le regard des passants qui renvoient sur la gauche...
d'ailleurs j'ai pu aller sur la page où on peut voir en grand...j'ai vu que tu as recoupé l'image...peut être parce que cela semble déséquilibré avec le grand espace vide à gauche....mais je trouve plutôt mieux la photo initiale car la tache claire du parasol attire le regard à gauche ajouté aux regards des passants ça équilibre...de plus le modèle se trouve placé au centre et c'est bien ce qui attire l'attention de tous...

je te souhaite une bonne moisson encore aujourd'hui sans oublier de te prélasser devant le paysage...."

Elle a donc même pris la peine d'aller voir l'original de la photo publié, la regarder en grand format et observer, étudier les détails. J'étais enchantée et bien contente d'avoir publié aussi l'original prise, qui est sûrement mieux en grande format, mais sur laquelle en tout petit, tel que certaines le regardent avant choisir à venir voir ou non, les détails se perdent.

C'est une grande problème, la taille si différente mais aussi la luminosité différente entre écran et impression. Je me suis imaginée aussitôt cette-photo des hommes tournant la tête ensemble pour regarder la modèle posant, en très grande taille. Avant même lire les observations si intéressantes d'Andrée.

Ensuite, je suis allée lire son dernière poéme Toc Toc: j'adore!

Elle a moins aimé le paysage de nuit, mais chacun son goût, mais toutes ses observations me servent à mieux réfléchir sur l'impact que mes images produisent.

Andrée m'écris aussi "ce qui est top c'est d'avoir saisi en un clic... moi je recoupe mes photos pour retrouver des lignes qui me paraissent faire tenir la composition" Pour "retrouver les lignes" il faut encore avoir appris à comment "tenir la composition". Je suis un amateur dans la matière, même si des fois je regard comment un détail donne plus ou mieux que l'image prise tel quel.

J'adore les critiques utiles et positives d'Andrée!

En poésie, je me connais encore moins, j'admire quelqu'un qui sait s'exprimer succinctement dans un poème longuement réfléchie et en même temps prendre et analyser des images.

Solange m'écrit depuis pas mal de temps, ses commentaires autant que son blog de Grand-mère me touchent, ses mots résonnent aussi en moi. J'écrirai en détail une autre fois d'elle, mais j'ai reçu tellement des fois des notes m'encouragant d'elle! Et j'adore aussi son blog.

Est-ce parce que je voulais écrire des poèmes dans mon enfances que j'aime tant lire ses vers, comme celles de Kat Imini aussi?

Marie me manque toujours, allez aussi revoir son blog, en bas à gauche j'ai l'adresse, comment ses poèmes et ses chaleureux commentaires aussi me touchaient! Je devrais passer plus de temps, de nouveau sur les blogs, ils m'ont tellement apporté, ils m'apportent encore tant!

Comment trouver le temps pour tout ce que je voudrais faire?

Hier, je me suis sentie mal à l'aise, ayant peut être mangé mal, j'ai presque pas sortie du lit et j'ai passé mon temps à lire un ancien livre qui me faisait tout oublier de réelle. Peut être ou sûrement, nous avons tous aussi besoin de récupérer, se reposer. Prendre un peu de pause, avant les activités futurs qui d'un coup, ce matin, sont arrivés les uns après les autres avec des propositions alléchants et divers.

Une grande merci pour tous vos commentaires et pour vos blogs et expressions, je promets j'irai lire plus souvent! Bientôt, les vacances, période festive et effervescent ici et ailleurs, les enfants partent au ski, j'aurais "le temps". J'ai le temps! Il faut seulement que je ne me perde pas dans le web ou rencontres, pas trop, je dois préparer aussi le calendrier.

Revoir mes 12 dernières mois, choisir une seule image par mois pour l'année prochaine. Choisir, encore, pas facile.

5 commentaires:

  1. Très facile de se laisser entraîner quand on est devant l'ordinateur...aller de l'un à l'autre, lire, répondre... on se laisse happer sans même se rendre compte que le temps a filé.... BISES Julie.

    RépondreSupprimer
  2. moi c'est la fatigue de l'ordinateur qui me fait arrêter. Mais toujours joliment généreuse et curieuse Julie

    RépondreSupprimer
  3. merci, tanette et brigetoun fidèles copines, je ne vous oublie pas! même si les réunions d'ici me happent des fois

    RépondreSupprimer
  4. Julie, je comprend très bien que vous n'ayez pas le temps vous avez beaucoup d'activitées et l'ordinateur c'est tellement accaparant. Il y a tellement de gens intéressants sur les blogues et laisser des commentaires à tous c'est tout un travail.

    RépondreSupprimer
  5. andrée wizemnovembre 27, 2008

    je suis contente que mon commentaire
    t'aie renvoyé quelque chose d'intéressant...
    sur les blogs tous les commentaires encouragent de diverses manières...
    mais nous sommes logés à la même enseigne du temps incompressible et parfois nous privilegions tele ou tel blog pour apprendre quelque chose que nous recherchons pour nous éclairer nous mêmes...

    il y a quelque temps déjà j'étais venue découvrir un peu...tu as un peu râlé de ne plus me voir...je suis venue de nombreuses fois après sans laisser de traces car cela prend du temps de découvrir un blog...
    je t'ai dit aussi que mon informatique fait que sur les blogs photos j'ai parfois du mal à ouvrir les pages...j'ai amélioré ça aussi c'est plus facile...

    ce qui m'intéresse chez toi c'est de voir comment tu as composé avec l'histoire de la déportation...ce qu'il reste des engagements qui ont fondé nos vies...l'énergie à retrouver pour affronter les solitudes...rendre la vie belle en s'exprimant par de nouvelles images...cultiver l'humour aussi...la question du féminin et du masculin...la manière de surmonter des épisodes difficiles de l'histoire du corps...
    ça fait beaucoup de choses qu'ici ou là sur des blogs d'auteurs femmes je vois se mettre à jour et qui en ce moment ont mon attention...

    les remarques que j'ai faites sur tes photographies paraissent un peu doctes alors que je suis une bricoleuse du dimanche en la matière...
    à propos de ta dernière photo de nuit...je crois que si c'est celle là qui m'a le plus plu c'est que la grand plage de noir n'y est pas tout à fait noire...elle est nuancée par les reflets et des points de lumière qui y sont dispersés...

    je n'ai pas fini de lire ton rétro blog...c'est un peu labyrinthique ici...comme quand n creuse un peu loin un peu profond...

    bonne journée à toutes et tous (il doit bien y en avir quelques uns dans l'ombre...)

    RépondreSupprimer