samedi 4 août 2007

Pertes, deuils

Je ne dis pas tout, je ne dis pas aussitôt quand cela arrive. Non plus dans mon journal que dans mon blog. Quelquefois, il faut du temps pour absorber les pertes et comprendre leur signification.

Je suis en deuil ce matin, je suis en deuil depuis hier.

Je n'ai pas vraiment était aussi triste de la perte de cette camera bien aimé que j'ai porté avec moi une année et demi chaque jour, mon compagnon de route et ma complice de photographie.

Oui, mon fils a raison, je n'aurais pas dû le laisser dans les mains de mon petit fils. Après avoir fait quelques images de moi, il a eu une autre idée, un autre sujet à photographier, et le camera a glissé dans l'eau du salle de bains. Oui, je ne pouvais en vouloir qu'à moi.

Jusque hier, j'espérais encore pouvoir le récupérer, que l'eau va s'en aller de l'intérieur, mais non, c'est irrémédiablement finie. "Tant pis, ou tant mieux" je me suis dit. Je vais m'en acheter une nouvelle modèle, plus rapide et encore meilleure. Celle-ci était la moins cher dans la gamme, même il y a presque deux ans. Pourtant, on se sépare avec un peu de tristesse de quelque chose vous ayant accompagné autant.

La vraie deuil n'a commencé que hier midi.

En sortant prendre mon courrier, je me suis aperçu que mon branche d'automne, la branche me donnant tant des joie près de ma fenêtre, avait des feuilles flétris.

Toujours attaché à l'arbre à côté de lui, je ne comprenais pas au début. Il a fallu que mes yeux tombent sur ça.

Quelqu'un a scié carrément la branche.

La branche dont j'avais tant de joie!

La branche photographié chaque automne, dont je suivais les feuilles devenant jaunes, puis rouges, sous le soleil brillant devant ma fenêtre. Au milieu de mon jardin!



Encore le 14 juillet, voilà en rentrant chez moi, avec les fleurs qui sont sorties la première fois cette année, après cinq ans! Le camera je peux le remplacer avec argent, mais la branche...

La voilà, la dernière fois, que j'ai pris le 14 juillet encore pleine de vie et ci-dessous ce qui en restait hier midi, mais déjà détaché de sa branche par quelqu'un voulant me faire de la peine.

Il a réussi!
C'est un monstre! Mais je ne suis pas sûr qui.

Je suis en deuil de ma branche d'automne, je suis choqué par la méchanceté des gens, du quelqu'un ayant venu dans mon jardin et ayant scié ma branche me procurant tant de joie.

Pourtant, je me dis, il y aurait d'autres joies!

On ne peut pas m'abattre si facilement, non. Je suis plus forte. C'est vrai que l'arbre peut repousser, mais cela prendra des années à grandir et à donner encore une fois des fleurs. Possible. Je ne pourrais plus faire des photos, je ne pourrais surtout plus la regarder avec enchantement chaque automne, comme ici, l'année dernière.

ou ici deux ans avant

ni étudier les diverses étapes et couleurs au fils des jours


Je peux toujours, je pourrais toujours, tant que je vis et vois, avoir du plaisir des fleurs sauvages qui pousseront encore et encore dans mon jardin, qu'aucun être malveillant ne pourrait empêcher venir et m'enchanter, comme celles-ci par exemple.
.

7 commentaires:

  1. c'est une branche d'un arbre d'un jardn voisin ? Parce que si c'est dans ton jardin c'est ignoble

    RépondreSupprimer
  2. si cela peut te consoler:
    (Re Micheline !!)j'avais reçu cette réponse quand j'avais demandé le nom de cet arbuste mis sur mon blog
    ""je connais la grappe veloutée de cet arbuste.C'est le RHUS GLABRAS ou SUMAS certains le nomment Vinaigrier. Je pense que ça vient de son feuiilage qui ne sent vraiment pas bon. Il donne des milliers de graines qui poussent n'importe où même dans des fissures de trottoirs et de murs.Tu avais fait un billet sur cet arbuse que des galapias maltraitaient. Tu te souviens?
    Je le trouve plutôt envahissant pour cette raison mais aussi pour la fâcheuse habitude qu'il a de faire des stolons en nombre très important.
    Aussi lorsqu'on en a un dans son jardin faut se mettre dans la tête qu'il y en aura partout et que tes voisins te "maudiront".
    Seul avantage, à l'automne il prend de très belles couleurs cuivrées.
    lui préférer son cousin Sumac de virginie à feuilles découpées qui produit moins de graines."

    RépondreSupprimer
  3. oui, brigetoun, c'est au MILIEU de mon propre jardin et oui, c'était vraiment ignoble!

    @Micheline,
    Ce n'est pas ce que tu crois, son feuillage ne sent pas mauvais et les graines ne poussent n'importe où! Ce n'était pas envahissant!

    Je l'avais depuis que je vis ici, maintenant cinq ans et non, il n'a pas poussé du tout ailleurs! Il ne produit pas des graines, puisque nul part ailleurs je n'en ai pas eu (sauf une seule endroit où je l'avais planté moi même, et j'espère qu'il poussera)

    RépondreSupprimer
  4. julie, ce n'est pas mon avis que je te donne ni ce que je crois c'est la réponse que j'ai reçue de Vincent , un botaniste autorisé, et qui rappelle que j'avais été scandalisée qu'on ait pu en détruire un dans ma rue !mais c'est bien le même arbuste . il est sur mon blog . j'explique c'est tout.lis ce que j'ai écrit.

    RépondreSupprimer
  5. julie, réflexion faite et en regardant la photo de la branche avec mon mari, il est évident que cette branche était tout à fait pourrie de l'intérieur, il est fort possible qu'elle se soit cassée ou alors, dans le meilleur des cas, les feuilles ont commencé à faner et quelqu'un croyant bien faire l'a achevée.Les arbres comme les humains meurent , ce qui n'enlève rien à notre peine de les voir disparaître.
    je viens d'aller aussi vérifier , sur place l'odeur des feuilles, ce n'est pas qu'elles sentent vraiment mauvais mais en les froissant elles sentent vraiment le vinaigre; ce qui ne me gêne pas : affaire de goût .
    ne jugeons pas trop hâtivement!

    RépondreSupprimer
  6. mamounetteaoût 05, 2007

    Je m'associe à ta peine, je la comprends entièrement. Sans amour les gens commettent les actes nuisibles car leur coeur est plus insensible que la pierre. Nous savons que cette dernière donne la vie. Sans amour les gens tuent la vie. Heureusement d'autres comme toi savent s'arrêter pour regarder ce qui est beau, en faire profiter les autres, et en prendre soin. Julie tu es merveilleuse.
    Quant à l'appareil photo, la même chose s'est produite avec un super canon qui m'avait été offert par mon mari. Chez des amis à Paris où je préparais un repas de fête, un jeune m'a fait tomber l'appareil en prenant son sac sur le meuble. Je l'ai beaucoup regretté, bien sûr il ne marchait plus et la réparation valait plus cher que d'en acheter un autre (ce que j'ai fait).

    RépondreSupprimer
  7. tu as vu des feuilles d'une branche agée. Notre vie a seulement un direction, plus et plus agé. Maintenant, tu as la chance de voir la meme branche pendant sa jeunesse. je pense que c'est beau ça!

    RépondreSupprimer