mardi 14 août 2007

J'ai démaré au pont Neuf

Je me demande, quand c'était neuf? Le soleil était au rendez-vous, mais trop bas encore pour bien voir (ou prendre) l'Ile de la Cité, par contre, je voyais bien jusque Tour Eiffel.

Comme d'habitude, les images des gens me sont plus près de coeur, même si j'ai essayé prendre aussi de panorama des maisons aussi.

Près du statue de Henry IV, à l'autre bout du pont, j'ai aperçu un jeune, la tête enfuie dans les mains.

Quel chagrin avait-il?

Il m'a rappelé un livre lu dans ma jeunesse, dans un temps quand je rêvais de Paris de très loin.

L'histoire était raconté par un jeune, acheté pour des sous à sa mère au début de dernière siècle (pour l'arracher au misère et son vie de clochard) et élevé par le héros, qui en sort de l'ivrognerie dans lequel il était tombé, pour pouvoir s'y dédier: ayant reconnu son talent, il l'aide apprendre à mieux dessiner, devenir finalement un peintre de renom.

Le héros, était tombé bas à cause d'une femme qui ne l'a pas attendu pendant qu'il passait l'année à Rome, ayant reçu un prix de Rome, distinction le plus grand, il parait, au moins alors, pour des artistes, architecte. En plus, son meilleur ami lui vola ses plans. Un récit triste, humaine et chaleureux.

Quand il était déprimé, le héros alla parler sur le pont Neuf au statue de Henry IV tout comme lui. J'espère que sa vie sera plus heureux, mais j'espère qu'il aura autant de l'humanité et bonté en lui que le héros de ce recit ancien.

Cent ans plus tard, j'ai trouvé ce jeune homme déprimé au pied du Henry IV.

Mais j'ai aussi pris l'image de la Seine étincellant "contre lumière"

et des bateaux amarrés sur la rive gauche, de musée de l'Argent, l'Institut de France. Au cour carré du Louvre où j'étais fasciné des mouvements gracieuse d'une jeune femme. Des jeunes amoureux, visitant Paris, probablement pour la première fois.

Une clocharde, probablement, dormant sur le pont, quelques touristes et un seul artiste sur le Pont des Arts, c'était une magnifique matinée ensoleillée.
Vous pouvez voir les images, ou parcourir le vidéo ajouté hier soir ci-dessous.

Toutfois, voilà ce qui m'a le plus ému, autre que le jeune homme triste m'ayant fait revivre le livre perdu, le livre lu il y a si longtemps, quand je ne m'imaginais même pas qu'un jour je serais moi aussi devant le statue d'Henry IV!

J'ai réussi "attraper" leurs mains unis avant qu'ils sortent du pont et s'éloignent plus loin sur la quais de la rîve gauche.
Ponts avec Samsung (50)
Il y a de la vie après 70 ans! Et il y a des amoureux s'aimant tendrement à n'importe quelle âge.

3 commentaires:

  1. j'étais ravie de me promener avec toi (sauf que Henri est au milieu du pont) et puis les deux dernières photos me ravissent. J'en ai une, non publiable puisque la famille se refuse à être exhibée, de maman carressant la joue de son mari alors qu'ils devaient avoir dans les 72 et 83 ans, discrète et merveilleuse

    RépondreSupprimer
  2. Non, même si Henry est encore au point de l'Ile de cité, près de l'embarquadère Pont Neuf, il est tout près de la rive gauche: pas du tout au milieu du pont.

    Merci de t'être embarqué avec moi: en fait je voulais prendre l'Ile de loin, mais le matin était en contre lumière et du pont des arts déjà, on n'y voyais pas (au moins avec le caméra) vers ce côté là: cela reste pour une autre fois.

    RépondreSupprimer
  3. BOHEME / FLOaoût 15, 2007

    Bonjour Julie
    Je viens de découvrir votre blog au hasard d'une recherche (je créé des bijoux en pate polymere et j cherchais des photos de fleurs)...ce que j'y voit est beau et plein de vécu !!!
    J'aime beaucoup ..je reviendrais !!!

    RépondreSupprimer