mercredi 5 décembre 2007

Partager

Je me suis promenée hier de blog en blog, en m'inspirant de l'un et de l'autre. Chez Tanette, des belles routes de compagne et chez Brigetown un text imposé sur "mur". En plus, aller à Coulommier, pas si loin de lieu où j'avais jadis passé pas mal de temps, m'a ravivée des souvenirs. Un peu de nostalgie des bons temps et du partage.

D'abord, voilà le "mur". J'avais fait un détour samedi, le regarder un instant.
Je me suis demandé "qu'y a-t-il maintenant l'autre côté du mur?" Pas de réponse. Et je ne me suis pas arrêté trop pour y réfléchir. Alors, finalement, pas de texte dessus, mais voilà ce que le mur m'a inspiré.

Je ne suis pas allée, cette fois, l'autre côté, côté cour. J'ai contemplé seulement l'arbuste qu'il avait planté. J'avais peur que c'était trop près du mur, qu'il va devenir trop grand, mais en dix ans ce n'a pas trop grandi. L'important peut-être est qu'il a grandi et vit toujours.

Nous avons partagé pas mal des choses agréables. De belles promenades en longeant les champs, des ballades Butte Montmartre en admirant les fleurs bougeant dans le vent et éclatantes sous le soleil, l'odeur des accacias dans le jardin sauvage rue Saint Vincent, le goût des prunes mures cueuillis au long de chemin ferré. Le plaisir de partage était commun.

Longtemps, très longtemps.

"Je te l'offre!" me disait-il en me montrant une rose magnifique brillant sous le soleil. Bien sûr, sans la cueillir, il m'offrait sa vue.

On s'était offert ainsi l'un a l'autre beaucoup des choses différents. C'est si bon de pouvoir partager ses joies, ses admirations, ce qui nous enchante. Cela aggrandit le plus souvent le plaisir. Aussi, être dans le moment. Le vivre pleinement, sans le réfléchir d'extérieur.

Hier j'ai passé devant ces décorations dans un petit place près de chez moi. J'ai arrêté ma voiture pour prendre la photo. Je n'ai plus près de moi personne avec qui partager, mais je partage ce que je vois avec 200 personnes. C'est aussi un partage qui me ravit. Je partage lors de mes promenades, je partage avec mes petits enfants aussi.


Pourtant, autant avouer que partager avec quelqu'un près de moi, c'est ce qui me manque le plus ces dernières années.

5 commentaires:

  1. comme je te comprends Julie ! je reviens de voyage, l'un de ceux où l'on partage amitié et affection, mais une tendresse toute proche que c'est bon ! bonne journée à toi et qui sait ? mes voeux pour ton Noël ?

    RépondreSupprimer
  2. Merci Julie d'avoir fait un bout de promenade avec moi hier. Je comprends que la solitude peut peser très lourd mais tu rencontres tellement de gens et tu partages tant de choses ! Cela ne vaut-il pas mieux que de partager sa vie avec un être avec qui l'on ne s'entend plus ? Oui, je sais, facile à dire... Bonne soirée Julie !

    RépondreSupprimer
  3. sais tu que je pourrais t'envier, si je n'étais pas si contente pour toi de ce retour de souvenirs doux

    RépondreSupprimer
  4. sylviehttp://radineoueconome.canalblog.comdécembre 05, 2007

    comme tu sais bien regarder et voir! et nous faire partager de si jolis moments!

    RépondreSupprimer
  5. Coucou!tu te rappelles...je devais te contacter apres ton sejour en Roumanie!
    est ce que ca te dirait qu'on se rejoigne à une expo photos intitulée: "Paname au ras des paquerettes"
    c'est au pavillon de l'eau 77 avenue de versailles dans le 16ème
    demain le vernissage est à 18h30 (je peux me liberer demain)mais l'expo dure jusqu'au 22/12
    Tiens moi au courant
    j'espère que ton rhume va mieux!
    bisous-Sarah

    RépondreSupprimer