samedi 7 septembre 2013

25 années de mariage

A happy couple by Julie70

Un petit pincement au cœur : moi aussi j'ai rêvée une fois, deux fois, voir trois... En réalité de vieillir ensemble, de passées des années en couple.

Cette apres-midi, je vais a leurs 25e anniversaire de mariage. Je suis heureuse pour eux et aussi de savoir que cela existe encore.

J'avais vers 15 ans réalisée déjà que des mariages heureux existent, mais ne courent pas la rue. Malgré tout, a 25 ans, amoureuse, satisfait, j'espérais : moi, je l'ai trouvée. L'homme fidèle qui m'adoré et... Fait tellement bien amour.

Ben, il le faisait pas seulement a moi, même si je ne le savais pas. Finalement mariée, un premier enfant, encore plus sûre de moi et de l'unité famille. Femme rayonnante.

Quand j'avais des doutes, je me disais: Julie, tu imagines seulement. Tant que j'ai du ouvrir mes yeux, tant qu'il m'a déclaré un jour: il n'y a pas 'contract d'amour'. Mais on s'accroche longtemps aux rêves.

15 ans, des belles souvenirs, des affreuses aussi, puis le cœur glacée. Séparation, finalement quand cela a débordée. Dix ans cherchant me prouver, de trouver.

J'avais presque 55 et je me suis dit de nouveau: 'c'est LUI' et cela a durée encore presque 15 ans jusque je me suis enfuie un matin a l'aurore avec un petit valise.

J'ai encore été en deuil de la bonheur imaginée - non pas de lui, deux ans. La première je ne sortais presque de la maison. Puis un première voyage a Amsterdam pour trois jours. Lentement, j'ai ressortie ma tête du sable et j'ai recommencé d'être de nouveau moi. Vivre, faire, aller vers nouvelles expériences. Pas nouveaux hommes, mais photographie des gens rencontrées dans la rue, blog lus et écrits, et d'autres bonheurs créatives.

Je suis bien seule.

Un petit pincement toutefois reste, même si je comprends que c'était ma voie, mon destinée et souvent j'avais découverte des merveilles, quand le sort m'a obligée ne plus continuer sur la route choisie, mais prendre d'autres chemins.

4 commentaires:

  1. bien seule... notre humaine condition peut-être, avec ou sans compagnon à nos côtés, et des rêves plein la tête pour désirer encore

    RépondreSupprimer
  2. "je suis bien seule" peut s'entendre de différentes façons, tout dépend de la ponctuation qui si ajoutée juste après "bien" donne un tout autre sens selon moi, "je suis bien, seule"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Oui. Des fois l'une, des fois l'autre.

      Supprimer