lundi 14 septembre 2009

Où cela mène?


Je vous plonge encore une fois, avec cette image dans le corridor qui semblait interminable, et dans une forme cylindrique.

D'où le nom Tube utilisé à Londres à la place de Métro.

Cette image est aussi une exemple comment on peut prendre "le meilleur partie" une fois qu'on est dans une situation qu'on n'aime pas. J'étais un peu dépitée d'avoir à faire tant de chemin d'une ligne à l'autre, dans une station que je croyais "petite", en plus, la plupart de temps j'y étais toute seule, ce qui le rendait encore plus effrayant.

Cette photo montre bien combien long cela me parut.

Apprendre à parler bien, créer et raconter une bonne histoire, c'est aussi une long chemin, mais que des plaisir sur la route!

En préparant des récits ou discours, je découvre des choses cachés très profondément en moi, certaines venant même de soixante dix ans!

J'avais 5 ans, en effet, quand j'ai décidé que je ne suis pas assez belle et pas assez bon à chanter et raconter en publique! Ma cousine, blonde aux yeux bleus, avait chanté devant tous une chanson qui parlait "c'est la blonde aux yeux bleus qui est belle!" quand moi, deux ans plus jeune, ne savais pas encore chanter, n'avais pas préparé rien à montrer.

Elle avait réussi à me décourager à présenter en publique pour des années et années. "Je ne suis pas assez belle." mais aussi "Je ne suis pas capable à...." - donc je dois jouer des rôles derrière le rideau seulement, diriger de loin, sans paraître devant la scène.

Cinquante ans plus tard, ma tante m'a raconté: j'avais préparé ma fille et poussée à chanter devant tous parce qu'en face de toi, elle avait perdue le courage, tu étais le chouchou de tous, je devais lui donner du chance a briller pour lui rendre courage."

Courage rendu peut être à l'une, pris de l'autre. Personne, ne s'en était rendu compte à l'époque!

J'ai compris ce matin que je suis grisée par l'audience, qu'elle plaisir j'ai de leur réaction à ce que je dis. Mais j'ai encore une longue chemin devant moi, à apprendre à créer une texte qui les enchante, les emporte, les touche et le délivrer ainsi.

1 commentaire:

  1. Vous êtes prise au piège de l'acteur. Il se fait pire.

    RépondreSupprimer